x

Sleeve gastrectomie

 

Cette technique consiste à effectuer une gastrectomie longitudinale enlevant 70 % de la capacité de « stockage » de l’estomac.

Deux mécanismes :

  • Restrictif comme l’anneau
  • Hormonal par réduction du taux de ghréline (hormone de la faim)

Avantages :

  • Bon confort alimentaire
  • Très efficace
  • Pas de corps étranger
  • Pas d’anastomose
  • Pas de supplémentation vitaminique à vie

Perte de poids attendue :

  • 70 % de perte d’excès de poids sur un an

Inconvénients :

  • Intervention plus lourde que la pose d’un anneau
  • Non réversible
  • Plus de risques de complications que l’anneau (fistule ou hémorragie)

Durée d’hospitalisation : 4 jours, 3 nuits

En savoir plus

Cette technique consiste à tubuliser l’estomac sur toute sa longueur. Elle obtient de très bons résultats. Il s’agit d’une intervention purement restrictive et proposée dans certaines indications.

Aussi appelée « gastroplastie verticale », elle consiste en un traitement chirurgical de l’appareil digestif destiné au traitement de l’obésité sévère.

Cette intervention est récente (2001) et a d’abord été développée comme premier temps chez les chez les personnes souffrant d’obésité morbide (IMC> 40), permettant de perdre 40 à 50 kg puis, quand cela est nécessaire, de réaliser un court-circuit gastrique dans de bonnes conditions de sécurité.

L’intérêt porté à cette opération réside dans le fait que l’ablation d’une majeure partie de l’estomac, outre son caractère restrictif,  élimine une quantité de cellules gastriques (dites « cellules pariétales ») qui sécrètent une hormone: la ghréline; Celle-ci stimule l’appétit en agissant au niveau du système nerveux central.

L’intervention se réalise par laparoscopie. Elle est techniquement de réalisation relativement aisée mais se caractérise par son côté irréversible. Les résultats obtenus à moyen terme semblent excellents.La durée de séjour post-opératoire est de 3 à 5 jours jours.

La «sleeve gastrectomie» ne comporte l’implantation d’aucun matériel étranger dans l’organisme.

En cas de résultat décevant, elle peut être considérée comme le premier temps d’une opération de « switch duodénal » et donc être complétée par une diversion bilio-pancréatique Elle peut également être convertie en un by-pass gastrique.

▪   À 5 ans, les résultats semblent intermédiaires entre la gastroplastie et le court-circuit gastrique. C’est-à-dire – en moyenne – une perte de poids de l’ordre de 60 % de l’excès de poids.

Ensuite, cette perte de poids devrait se maintenir, mais il n’y aucune étude actuelle pour le démontrer.


A voir aussi à propos de sleeve gastrectomie

  • SADI-S
  • Anneau gastrique
  • Mini-bypass
  • By-pass
  • ↓