x

Christiane T.

Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours eu quelques kilos en trop. A vingt ans, je pesais 55 kilos pour 1,50m. Au fil des années, après deux enfants, un grand nombre de régimes : Weight Watchers, Montignac etc….un séjour d’un mois dans une clinique spécialisée à 800 calories par jour pour un résultat décevant de moins de 4.2 kilos. Un bilan complet à l’Hôpital Necker où l’équipe médicale m’a déclaré qu’elle ne pouvait rien pour moi. Bref, je perdais du poids que je reprenais aussi vite avec chaque fois un bonus et je suis arrivée à 130 kilos.

Un rhumatologue que j’ai consulté pour des problèmes articulaires m’a fait comprendre que je ne pourrais pas subir l’intervention chirurgicale qui m’était nécessaire sans compromettre ma santé et même ma vie. Cela fait froid dans le dos ! Celui-ci m’a demandé pourquoi je n’envisageais pas de me faire poser un anneau gastrique.

Je fus d’abord sceptique. Puis après en avoir longuement discuté en famille, je me suis décidée. Et si cela était la solution que je recherchais depuis des années.
Mon médecin traitant m’a conseillé de rencontrer le Docteur TAHRAT.

A la première consultation, il m’a expliqué en quoi consistait la pose d’un anneau. Mais à la seconde consultation, il m’a affirmé que le By-pass serait la solution efficace pour moi et pour perdre environ 50 kilos (le rêve). J’étais hostile à cette méthode que je ne connaissais pas et malgré les explications que m’en a donné le Docteur TAHRAT. Ma famille, mon médecin furent également très réticents. J’ai consulté le net, le site des « By-passeurs », le côté définitif de l’intervention me faisait peur. Une phrase du Docteur TAHRAT nous a tous fait changer d’avis « si vous aviez un problème à l’estomac et que l’on vous en enlevait une partie, vous feriez avec… » et OUI, vu comme cela, il avait raison.

J’ai donc accepté cette intervention chirurgicale. J’ai tout de suite perdu 9 kilos, très encourageant. Les premiers jours, je n’avais pas faim, j’oubliais de manger. Mais tout cela s’est vite stabilisé. Aujourd’hui, j’ai perdu 62 kilos, il y a deux ans je n’y aurais pas cru. Un exemple plus parlant : je suis passée de la taille 58 à la taille 44. Je mange de tout en petite quantité, je n’ai aucune restriction alimentaire. Les quelques problèmes qui sont évoqués, notamment avec le sucre, sont très facilement gérables. Je n’ai plus aucun souci de santé, plus aucun médicament.

J ’ai commencé une autre vie et je ne regrette qu’une seule chose : de ne pas avoir pu le faire plus tôt.

↓