x

Véronique J.

Je suis une femme de 40 ans, je vous livre mes secrets, mes angoisses, mon analyse et mon expérience du by-pass.

J’avais un problème d’obésité depuis l’enfance avec une maman en surpoids et un père également obèse. J’ai effectué plusieurs régimes, ayant même effectué un séjour dans un centre spécialisé.

En 1990, âgée de 24 ans, on m’a opéré du rein gauche. J’ai perdu 30 kilos avant cette intervention, poids que j’ai repris 3 mois plus tard. J’ai continué à vivre avec mes rondeurs et mon obésité morbide. Je pesais 115 kilos. Je vivais bien mon obésité à ce moment là, me trouvant jolie.

Avec les années, l’obésité dégradait mon organisme et mon psychisme, voyant ma propre mère avec un diabète déclanchant d’autres soucis de santé (cardiaques, respiratoires…). J’avais du mal à respirer en marchant et je faisais des apnées du sommeil. Je suis une personne qui aime bien manger, recevoir, les restaurants, la convivialité.

S uivant les conseils d’amis, de parents, inquiets de voir les risques devenir de plus en plus importants avec l’âge, le déclic arrive en 2000. Je décide alors de m’occuper de moi, de me prendre ne charge, j’ai 34 ans. Je regarde plusieurs émissions sur les méthodes proposées aux personnes obèses.

Je me décide à rencontrer le Docteur TAHRAT pour une intervention de gastroplastie (anneau). Le 7 décembre 2000, l’anneau est posé et l’intervention est réussie. Le chirurgien me rassure et j’apprends à m’alimenter en petite quantité, je suis obligée de bien mastiquer. Je perds 47 kilos en 18 mois, mon poids étant de 134 kilos avant l’intervention. Avec cette perte de poids, je revis, pour moi c’est une renaissance. Je me sens mieux dans ma peau et je ne souffre plus du regard des autres.

Je garde l’anneau 4 ans et arrive au poids de 93 kilos. En juillet 2004, on me découvre un problème à la glande thyroïde. Août 2004, je n’arrive plus à m’alimenter (le dérèglement de la thyroïde et l’anneau ne faisant pas bon ménage). Le Docteur TAHRAT décide de retirer l’anneau et m’opère de la glande thyroïde. Au fil du temps, je regrossis, je n’arrive plus à marcher, je m’essouffle, je ne m’accepte plus. Je reprends alors contact avec le Docteur TAHRAT pour lui demander de me faire un by-pass. Il m’explique l’intervention, que celle-ci est lourde et comportant des risques.

Ma décision est prise, j’effectue l’intervention en novembre 2005. Tout se passe bien, le Docteur TAHRAT est content de son travail, moi aussi. Au bout du troisième jour, je commence à manger bouillons, compostes, yaourts et cafés au lait avec des biscottes. L’hospitalisation dure 8 à 10 jours. A la sortie, le chirurgien me conseille de manger normalement et surtout de bien mastiquer.

Dès mon retour à la maison, je dois manger normalement. C’est un nouvel apprentissage alimentaire et un travail sur moi-même pour les quantités. Je cherche la bonne quantité pour ne pas trop prendre d’aliments en même temps (sinon je vomis). Je suis obligée de prendre le temps de bien mastiquer avec des poses, pour laisser les aliments passer. Il faut boire souvent dans la journée en petite quantité également. Je m’allonge pour aider les aliments à passer dans l’intestin.

Je mange de tout, je ne me prive plus. Je mange plusieurs fois dans la journée, toutes les deux heures environ. J’ai des vitamines à prendre tous les matins. J’ai eu du mal à manger avec les autres car ils mangent vite et dans la conversation autour d’un repas j’allais trop vite pour les suivre. Ce sont des moments difficiles à gérer.

Je perds du poids, ça fait 14 mois et je suis à -60 kilos, soit la moitié du poids de départ. Je revis, je me sens bien dans ma peau, je me suis organisée pour m’alimenter plusieurs fois dans la journée. J’ai fait un bilan sanguin car il y a des risques de carence, il est bon.

Je ne remercierai jamais assez le Docteur TAHRAT car grâce à lui je revis, je suis légère, je n’ai plus mal aux jambes, j’ai récupéré la totalité de l’oxygène dans mes poumons, je ne fais plus d’apnées. La seule chose qui me dérange c’est ma peau qui tombe, suite à la perte de poids mais je prévois de faire une chirurgie réparatrice. Je me laisse un peu de temps de repos car la perte de poids fatigue. Il faut laisser son corps se reposer et récupérer.

Une journée type :
7 heure : un café au lait avec 1 sucre ½, pain au chocolat ou pain beurré
9 heure 30 : un jus d’orange, un comprimé de Supradyne intense, un fruit
12 heure : 2 cuillères de légumes, la moitié d’un steak
14 heure : dessert (fruit, yaourt ou pâtisserie)
16 heure : une boisson et un yaourt ou un fruit
18 heure : un fruit ou une boisson
20 heure : potage et yaourt
22 heure : un fruit

↓